Cela fait des années que je me pose cette question. A chaque fois je me dis que je suis égoiste et que j'aimerais que leur monde tourne autour de moi un peu trop souvent que de coutume.

Il y a quelques mois j'ai lu dans je ne sais plus quel numéro de Psychologie magazine qu'il fallait arrêter de vouloir changer ce qu'on ne pouvait pas changer.

Les hommes sont comme ils sont et vous le savez, celle qui arrivera à en changer un de façon définitive n'est pas née. Mon but n'est d'ailleurs pas de le changer. J'aimerais juste qu'il soit comme il était au début de notre rencontre. C'est à dire tendre, affectueux, attentionné. Sans que je n'ai rien à réclamer.

Qu'en est-il au bout de presqu'un an ?

Et bien je dois reconnaitre que ne serait-ce que ces trois qualités là, je dois les chercher bien profondément. Oh bien sûr j'ai le droit à quelques signes d'affection le soir quand la journée est finie et qu'il se pose dans le canapé, sa main caresse doucement ma jambe. J'adore mais ça ne dure jamais bien longtemps (enfin pas assez longtemps à mon goût). J'ai droit aussi une ou deux fois dans la journée à un baiser en passant... Certaines pourraient peut-être dire que c'est pas mal. Mais le problème est que je suis une gourmande. Exigeante diraient les hommes ? peut-être. En tout cas au début de chacune de mes relations amoureuses, aucun ne s'est jamais plaint de mes élans de tendresses, de mes gros besoins de câlins (pas les sexuels, non, juste les affectifs), des petits signes d'affection que je donne quand je passe tout près d'eux. Non franchement je n'ai jamais connu un homme qui me trouvait trop collantte. Je les ai même entendu dire que c'était rare une femme qui sache donner autant de tendresse et qui ait besoin autant d'amour que moi.

Alors pourquoi ces signes qu'ils apprécient grandement au début d'une relation, et qu'ils donnent eux aussi sans compter, ne les apprécient-ils plus au bout de quelques mois, et ne les donnent-ils plus ? C'est comme si je réclamais quelque chose qui les étouffent de donner.

Pourquoi alors que le lit nous était réservé rien qu'à nous deux au tout début, et était un endroit privilégié,  a-t-il très vite été occupé pour le précieux Mac de Monsieur le chéri, et tout aussi vite ne nous laisse-t-il plus aucune place ? Je ne suis pourtant pas au quotidien dans son lit puisque nous n'habitons pas ensemble. Mais malgré cela la Pomme tient plus de place dans son lit que moi (qui pourtant me colle à lui). A croire qu'elle lui fait complètement oublier qu'il a une femme dans son lit... Est-ce réellement possible ?

Ne serait-ce pas juste le signe de la fin du désir ? Le début de la fin de l'amour ? Ou est-ce tout simplement la routine que connaissent bien des couples ? A moins que ce ne soient les problèmes qui eux aussi prennent bien trop de place et finissent par m'éclipser ?

A vrai dire je ne sais qu'en penser. J'ai l'impression d'être un poids, un boulet, une contrainte, et, qu'il a bien plus envie d'être seul que d'être à deux. Mais moi quand je suis à deux c'est vraiment pour profiter du temps d'être à deux et pas pour se retrouver chacun devant son ordinateur ou à l'opposé du lit.

Alors que dois-je faire ? Accepter qu'il me délaisse sans rien dire ? Ou au contraire lui rappeler que je suis là et que je ne fais pas partie des meubles ?